histoire de la pop et du rock à la television
 

Voici mon projet d'encyclopédie sur le rock ( principalement 60s et 70s) à la télévision

Je recherche des informations sur tous les pays, les différentes émissions diffusant  de la "POP" comme on l'appelait à l'époque. Avec si possible les dates exactes de diffusion, la durée, les artistes participants. Toute information est bienvenue!

hardprog@wanadoo.fr


L'ENCYCLOPEDIE DU ROCK EN VIDEO
Préambule : Digoin 1970
Mes premiers émois rock datent de l'écoute du « child in time » de Deep Purple échappé par la fenêtre ouverte du voisin du dessus de mon cousin( ça c'est de la précision!).S'en suivit une longue hibernation forcée, où faute d'argent de poche ( et oui à 10 ou 11 ans les moyens octroyés par mes parents, ne me permettaient pas l'achat de ces galettes magiques) le rock devînt secondaire. Mais le virus était là, somnolent, filigranaire prêt à me hanter délicieusement. Ce n'est qu'à la mid-seventies que je rechutais définitivement enchainant Deep Purple « in rock », « machine head », »fireball ». La machine était lancée, omniprésente, implacable délicieusement addictive.

La genèse :
La vision du Pink Floyd dans les ruines de Pompéi diffusée par l'ORTF fut mon premier souvenir télévisuel rock. Bien plus tard, après quelques concerts éparpillés et parcimonieux ( moyens de locomotion, moyen financier et fort éloignement des grandes salles de concert dans ma bourgogne profonde)et avoir exploré vinyliquement de nombreux aspect du rock , hard, progressif, sudiste, blues entre autres, je fis enfin l'acquisition du Graal pour tout amateur frustré de souvenir rock télévisuel : un magnétoscope Philips hi-fi stéréo!Je me rendis alors conquérant dans le temple de la culture musicale: la FNAC. Mais là consternation et frustration, pas de Genesis avec Peter Gabriel, pas de Santana période Abraxas à lotus et encore moins de Pat Travers ou de Frank Marino. J'avais donc un magnifique Philips totalement neuf et rien pour abreuver ma soif de rock flamboyant!Je fis donc mes premières acquisition « hors boutique » avec le «  rockpalast de Pat Travers »,( sorti bien plus tard, nous parlons ici de décennies!, en officielle) et ce concert au japon de Santana période Lotus!Quelques « bootlegers » et surtout « traders » plus tard je savais que quasiment tout ( ou presque) était trouvable à force de persévérance et de patience. C'est là que m'est venu l'idée de cette (tentative jamais exhaustive) encyclopédie du rock en vidéo axée principalement sur les 70s(en débordant sur les 60s et un peu les 80s).


Mes sources:
Si le net est, pour les émissions étrangères, une aide quasi indispensable. J'ai collecté énormément d'informations auprès de collectionneurs «  traders », qui m'ont fait connaître jusqu'à l'existence même de ces ;Rockpalast,Sight & Sound,Soundstage et autres Young Music Show. Pour la télévision française, en dehors de mes souvenirs, la consultation de vieux magazines tv ou musicaux et l'interrogation « succinte « de l'INA m'ont été d'une grande aide.

Un peu d'histoire:Le magnétoscope   ( source wikipédia)
L'apparition du premier magnétoscope ( démonstration d'enregistrement) est attribué à la société MINCOM en 1951 aux états- unis. La firme RCA construisit et commercialisa ses premiers modèles en 1954.S'en suit en Angleterre le VERA présentait par la BBC. Problèmes ces premiers modèles consomment une quantité de bande astronomique. Et c'est la société Ampex en 1956 qui résout l'équation de la consommation excessive de bande en adoptant l'enregistrement transversale ( et non plus longitudinale!) avec son VR 1000.En 1959 TOSHIBA créé le système d'enregistrement hélicoïdale. En 1964 PHILIPS perfectionne ce système en ajoutant une deuxième tête d'enregistrement.
1965 SONY propose les premiers modèles pour le grand public le CV-2000.
(donc des enregistrements privés dès 1965!!!!)
1968 PHILIPS entre en jeux.
1971 lancement du format U-MATIC .
1975 SONY lance son format BETAMAX .
1976 JVC lance son VHS et va mettre les autres formats de ses concurrents ( VCR de PHILPS, BETAMAX de SONY) hors course et dominer le marché grand public.
Pour la France le VCR de Philips sera mis sur le marché en 1975, le VHS de Jvc en 1978 et le BETAMAX de Sony en 1979.
Donc , en théorie,même sans rediffusion dès 1965 les "collectionneurs" ont pu enregistrer les émissions sur la "pop" à la télévision. Dans la réalité pour la france ( vcr philips 1975), par exemple, trouver des enregistrements de ce genre d'émission avant 1980 est quasi miraculeux.Les premiers possesseurs de magnétoscope se sont concentrés sur l'enregistrement des films!
La télévision et les autres sources:
Les films amateurs: le portapak de sony     le betamovie de Sony 1983 
Ah! les films amateurs!Les films « courts », batterie déchargée, de faible durée, service d'ordre
« plus ou moins délicat, souvent moins » qui invite ( de façon souvent musclée) le gentil cinéaste à mettre un terme à son œuvre, ceux qui ne connaissent pas le zoom ( ou l'on très largement surestimé) avec un résultat donnant dans le documentaire animalier sur les fourmis ,mais filmé d'avion, ceux qui, souvent par crainte( justifiée) décident que leurs pieds méritent autant que le « rock band » d'apparaitre dans le film, ceux qui, emportés par leur enthousiasme  se trémoussent ( ou même chantonnent) au rythme de la musique! Que de grands moments!
Mais parfois ( voir souvent) le travail est de qualité quasi documentaire!
Si depuis l'avènement du téléphone portable, les vidéos ( de plus ou moins bonne qualité) fleurissent sur le gazon « youtubien « comme les boutons sur le visage d'un adolescent perturbé.
Il n'en a pas toujours été ainsi. Subsiste encore, quelquefois remasterisé ,avec doublage son à partir d'une ( ou plusieurs) source(s) audio, des films en super 8 muet ( slide show) ou sonore. L'image manque très souvent de fluidité.
C'est au début des années 80, après des prémices de Sony en 1967( le portapak), que les premiers caméscopes grand public vont fleurir, et donc la filmographie « amateur » des groupes croitre. Problème les premiers modèles sont pour culturistes!
Donc, peu évidents à dissimuler, et ardus à manipuler. Après une cure d'amaigrissement progressive
Sur la fin 80 début 90, le film amateur va se démocratiser et avec le temps et surtout avec la miniaturisation du matériel se multiplier.
La grande révolution va venir du téléphone portable, avec lequel tous le monde peut devenir cinéaste d'un soir.Les « trésors » privés:
Si la contribution des mythiques shows tv est primordiale. Il ne faut pas perdre de vue que souvent les concerts diffusés ne sont que partiels, fruit d'un habile montage essayant d'extraire la quintessence du show délivré par le rock band.Et l'intégralité du set sommeille quelque part, à l'abri ? Comme preuve, près de nous, l'intégrale du Zappa à paris ( 140 minutes excusez du peu!) condenser en 30 minutes pour le « Chorus ».Ou alors, les différentes versions des « Rockpalast « diffusés avec des concerts croissants avec l'enchainement des diffusions. Ceci pour les émissions tv.

Comment ignorer les  grands « amateurs, acteurs ,contributeurs, historiens »collectionneurs de l'histoire du rock?
Bill Graham, avec ses fantastiques archives savamment et parcimonieusement distillées!D' abord quelque Lynyrd Skynyrd au winterland circulant depuis des lustres, puis plus récemment les « Santana », «  Jethro Tull », »Robin Trower » etc.Les archives de Bill Graham ont été rachetées par Bill Sagan en 2002 pour la somme de 5 millions de dollars.Une partie est visible sur le site"Volgang's Vault".
Claude Nobs, fondateur du légendaire festival de montreux, a  lui aussi bien des trésors enfuis.En 1973 il fonde"Montreux Sounds SA" et annonce maintenant pas moins de 4000 groupes et artistes différents et rien moins que 10. 000 bandes de concert!!! Et avant 1973?? ( vu que santana montreux 1971 "stop pop" existe, on peut imaginer que les premiers enregistrements datent d'avant 1973?
Le regretté, Freddy Hausser, avait semble t-il, lui aussi, quelques archives ayant servis à la constitution de ses « juke box »?
Don Kirshner avec ses formidables «  rock concert » et « abc in concert » possèdait sans doute également des pépites inestimables!Ceux-ci ont été rachetés par "Andrew Solt" ( qui avait déjà acquis les droits d'utilisation des "Ed Sullivan Show") qui se retrouve en possession de véritables trésors!
Quelques autres:
Bob Zagone a quant à lui, filmé longuement la scène du san francisco de l'ère psychédélique.
Bud Buschardt posséde les archives ayant servis à l'élaboration de show tv au texas de 1965 à 1978.
Donald Jackson a filmé et conservé de nombreuses archives de 1966 à 1982 sur des artistes aussi variés que:MC5, Ted Nugent, Elvis Costello, Devo ,Velevet Underground etc..
Leni Sinclair s'est concentré principalement sur la scène de Detroit de 1968 à 1972 avec les Stooges, MC5, Brownsville station, Grand Funk Railroad etc...
Et ceci n'est peut être que la partie émergé de l'iceberg?
Les précurseurs:
Mamas & the Papas Ed Sullivan Show 1966
Le « Ed Sullivan Show « (USA) apparu en 1948 et « Oh Boy » 1958 pour la grande Bretagne furent sans doute avec «  Ready, Steady,Go » les émissions pionnières pour le rock à la télévision. En france nous aurons « Age Tendre et Tête de Bois »Ce furent là des prémices assez prometteurs, mais aussi frustrant pour l'amateur de concert « live » sommeillant en tout bon collectionneur.
Les grands pourvoyeurs de musique live:
Si les Etats-Unis ( pionniers en la matière) ont eu, de part la pléthore de chaines télévisuelles, de nombreux shows tv connotés rock. Il faut bien constater, que la plupart du temps les groupes ou artistes passaient en playback "lypsinched"Seul les Don Kirshner Rock Concert ( et avant ABC in concert), et quelques Soundstage, sauvent la mise de l'amateur de concert rock!
La deuxième terre d'accueil, la Grande Bretagne, a été beaucoup plus généreuse avec ses Old Grey Whistle Test,Rock Goes To College et Sight & Sound in concert.
L'Allemagne ( à cause ou grâce à ? la présence de troupes US notamment sur son territoire) eu droit à ses mythiques Beat Club et surtout Rockpalast avec ses nuits entières de concerts live!
La France:
Même si la variété est le genre musicale favori de la tv française ( à noter que le Jazz sera longtemps très bien représenté), il fut une époque où la Pop et le rock eurent droit de cités et même de façon très honorable pendant la première moitié des 70s.
« Age Tendre et Tête de Bois » en 1961 avec Albert Raisner est la première véritable émission destinée en priorité aux jeunes, mais elle est surtout consacrée aux "yéyé".Après ce sera l'épisode "Music Hall de France"qui sera peut être la première émission à faire après une année quasi exclusivement sur la chanson française,dès 1966 une place conséquente à la scène Pop Anglo-saxone(Discorama,à part avec les Kinks fait quand même pâle figure à côté?).Il faudra ensuite attendre  « Bouton Rouge » de Pierre Lattès, « forum musique » puis «  Tous en scène » pour revoir de la « pop » live à la télévision. Le magazine mensuelle «  A l'affiche du monde » permet aussi de découvrir de nombreux artistes sur scène. A partir d'avril 1970 ce sera le légendaire « Pop 2 » avec Patrice Blanc-Francard jusqu'à décembre 1973.En parallèle nous avons aussi droit à «  Rock en stock » avec à nouveau Pierre Lattès, «  Point Chaud »et « Stop Pop »C'est sans doute l'age d'or pour le rock à la télévision française. Avec l'arrêt de « Pop 2 » l'attitude des dirigeants de chaînes va changer et la très nette préférence pour la variété va aller en s'accentuant! L' éphémère et très prometteur Melody d'Arnaud Leys suivit par le « Juke Box » du regretté Freddy Hausser à partir de 1975 prendront le relais de façon plus qu'honorable.A partir de 1978 Antoines de Caunes lança son « chorus » sorte de « rockpalast » version courte avec des concerts filmés en france pour la télévision. A la même époque on peut aussi voir « blue jean », « studio 3 », puis au début 80s "l'écho des bananes" de Vincent Lamy, suivra "décibels" de Jean Lou Janeir.
En 1982 Pierre Lescure ( co-créateur de bouton rouge) lance sur antenne 2 «  les enfants du rock » ( 1982 à 1988) avec le très bon "Houba Houba" ( avec Antoine De Caunes aux manettes)
Sur TF1 nous avons « les tympans fêlés »
avec Jeff dans les mid 80s consacré essentiellement aux hard rock.De 1991 à 1995 nous aurons « culture rock » sur M6 avec ses nombreux (mais trop courts) extraits de concerts.
C'est à partir de 1991, avec le développement de la tv par satellite que renaitra l'espoir.Canal Jimmy ( groupe canalsat ) rediffusera, après un démarrage avec le concert de Led Zeppelin au danemark en 1969, rien que ça!!, des émissions mythiques: Don Kirshner Rock Concert, Sight & Sound in concert ( master of rock), Doing Their Thing, Pop 2.Nous aurons aussi droit sur une autre chaine du groupe ( Nostalgie?) à des redifs des « Midnight Special ». Ce fut là , malheureusement, les dernières ( il y eu bien Supervision future Mezzo, avec quelques concerts rock filmés « Fleetwood Mac », »Wishbone Ash » digne du Rockpalast. Et rediffusé en boucle la nuit sur M6) émissions sur le rock 60s 70s.
Aujourd'hui:
Après l'épisode Europe 2 (future Virgin 17) avec la redif de quelques "chorus" ,seul « Melody TV»exhume très épisodiquement des tréfonds des archives de l'INA une pépite intemporelle, par exemple le « Bouton Rouge » de Ten Years After!Depuis peu les émissions consacrées à la"Pop" sont plus nombreuses.

La TV Allemande continue ses « Rockpalast », inlassablement, métronomiquement et rediffuse ses « Musikladen », plus récemment une nouvelle émission « Vinyl »replonge du côté des « Beat Club » pour faire revivre cette mythique émission sous le pseudo de « The lost concerts » un des derniers en date:MC5 au beat club en 1972.Du côté du japon en dehors de concerts « rockpalastien »avec par exemple Jeff Beck, Toto ou dernièrement Michael Schenker ( 2010), c'est une nouvelle? Chaîne « Music Air » qui créé la grosse surprise en balançant un « Beat Club » ( décidément!) de Jeff Beck en 1972!Et ce n'est semble -t'il, qu'un début??

Quelles émissions sont recensées?
J'essaie de recenser toutes les émissions à travers le monde ayant consacré tout où partie de
leur programme à la Pop ou au Rock estampillé 60s 70s ( je déborde parfois sur les 80s).Que ce soit des; talk-shows avec invités musicaux,des émissions type hit parade ou classement, des programmes axés variété avec quelques rares invités "Pop" ( ce qui fut le cas en France pendant une bonne part des 60s avant l'avénement de Bouton Rouge) des magazines consacrés à la Pop ou au Rock, des émissions sur le Jazz ( car souvent on effleure au minimum le blues et parfois le Rock) et ce qui est le but principal de mes recherches, les programmes présentant des prestations live de groupes ou artistes Pop- Rock ( une grosse part des prestations tv des émissions variétés seront en playback).
Mon travail ne sera jamais exhaustif ; pays d'europe de l'est qui dès les 90s ont commencé à diffuser des shows live avec d'anciennes gloires des 70s, amérique du sud ( par exemple le Brésil avec Rock in Rio), Italie où malgrès de nombreux contacts je n'arrive pas à obtenir d'informations , Finlande où visiblement des choses existent (MC5 1972) et tous ceux où les informations ne sont que parcellaires ; Danemark, Japon,  Hollande etc..Ce travail je l'ai commencé il y a plus de vingt ans, et parfois les choses se débloquent (Suisse en 2012, avant je n'avais aucune info) alors je compte sur l'aide (nom de programmes ne figurant pas, ajout d'artistes ou de groupes, modification, présentation ou intro sur un programme à partir de vos connaissances etc..toutes contribution est la bienvenue) de ceux qui visitent mon site et garde espoir.

Jean Loup M

hardprog@wanadoo.fr